SPÉCIALITÉ : Physiothérapie à domicile pour personnes âgées

En savoir plus
Accueil Nouvelles Nomade Diabète de type 2 et activit…

Diabète de type 2 et activité physique : le couple parfait?

9 juillet 2024

À propos de l’auteur :

Cet article a été composé par Jordan Dufour-Lapointe, kinésiologue depuis 2014 .

Introduction

Le diabète de type 2 est une maladie métabolique qui se caractérise par une quantité trop élevée de sucre dans le sang (hyperglycémie) et est le résultat, le plus fréquemment, d’une résistance à l’insuline ou d’une sécrétion insuffisante d’insuline par le pancréas. Au Canada, on estime que 27% de la population âgée de 65 ans et plus souffre de prédiabète ou de diabète. Cette population est confrontée à de nombreuses complications de santé, tout en s’exposant à une réduction de leur espérance de vie.

Le rôle du kinésiologue

Le kinésiologue est un professionnel formé à traiter et à prévenir le diabète de type 2 par la mise en place d’une prise en charge adaptée et d’un programme d’exercices sur mesure. Comment l’activité physique contribue à la gestion du diabète de type 2?

Les gestes "barrières"

  1. Contrôle de la glycémie

Selon l’ASCM, l’exercice physique pratiqué à raison de 3 à 6 fois par semaine à intensité modérée ou intense aide réguler le taux de sucre dans le sang en augmentant la sensibilité à l’insuline, c’est-à-dire la facilité avec laquelle les muscles et l’organisme absorbent le glucose sanguin.

  1. Gestion du poids corporel

L’activité physique peut contribuer à l’atteinte ou au maintien d’un poids santé. L’obésité étant un facteur de risque associé au diabète de type 2, maintenir un poids santé est souhaitable afin de prévenir les complications liées à cette maladie.

  1. Améliorer la santé cardiovasculaire

Les maladies cardiovasculaires sont fréquemment associées au diabète. Adopter un programme d’exercices peut aider à renforcer le cœur et les vaisseaux et contribuer à une meilleure santé cardiovasculaire.

  1. Gestion du stress et de l’anxiété

Le cortisol est une hormone sécrétée par le corps de façon plus importante lors de périodes de stress. En trop grande quantité, celle-ci peut contribuer à la difficulté à bien réguler la glycémie. Faire de l’exercice peut donc aider dans la gestion du stress et de l’anxiété en régulant le niveau de cortisol sanguin et aider, par le fait même, à la gestion de la glycémie.

Conclusion

En conclusion, l’activité physique s’avère un outil efficace dans la lutte contre le diabète de type 2 et devrait faire partie d’un plan de traitement ou de prévention global qui vise aussi la prise en charge des facteurs de risque liés à la maladie. Le kinésiologue s’avère un professionnel idéal afin de mettre en place un plan de traitement ou de prévention adapté.

Références et liens utiles

https://www.diabetes.ca/media-room/press-releases/diabetes-rates-continue-to-climb-in-canada

ACSM’S. (2022) Guidelines for Exercise Testing and Prescription (p.270-273)

À propos de l’auteur :

Cet article a été composé par Jordan Dufour-Lapointe, kinésiologue depuis 2014 .

Nouvelles Nomade

En savoir plus

Hypertension artérielle et activité physique : un autre couple parfait?

  • Conseils

Diabète de type 2 et activité physique : le couple parfait?

  • Conseils

Marcher ou courir ?

  • Conseils

+581 890-9520