SPÉCIALITÉ : Physiothérapie à domicile pour personnes âgées

En savoir plus
Accueil Nouvelles Nomade Marcher ou courir ?

Marcher ou courir ?

8 juillet 2024

À propos de l’auteur :

Cet article a été composé par Jordan Dufour-Lapointe, kinésiologue depuis 2014 .

Introduction

La course et la marche, bien qu’étant des activités physiques courantes, diffèrent substantiellement en termes de dépense énergétique. Une compréhension approfondie de ces différences peut s’avérer bénéfique pour choisir l’exercice le plus approprié à ses objectifs de condition physique.

La course

Tout d’abord, la course est une activité à haute intensité, entraînant une dépense calorique significativement plus élevée par minute comparée à la marche. En moyenne, une personne pesant 70 kilogrammes brûle environ 100 calories par kilomètre en courant, contre 70 calories par kilomètre en marchant. Cette disparité s’explique par l’effort musculaire et cardiovasculaire plus intense exigé par la course. Lors de la course, le corps doit surmonter de manière répétée la gravité, ce qui sollicite davantage les muscles et augmente la fréquence cardiaque.

La marche

Cependant, la marche présente des avantages distincts. Bien qu’elle engendre une dépense calorique moindre par minute, elle peut être maintenue pendant des périodes prolongées sans provoquer de fatigue excessive. Pour les débutants ou ceux cherchant à éviter les blessures, la marche est souvent préconisée. Elle impose moins de stress sur les articulations et les muscles, réduisant ainsi le risque de blessures. De plus, la marche peut être facilement intégrée dans la routine quotidienne, comme se rendre au travail à pied, favorisant une dépense énergétique globale accrue sur la journée.

Qu'en est-il au niveau cardiovasculaire?

En termes de santé cardiovasculaire, les deux activités offrent des bénéfices significatifs. La course améliore rapidement la capacité cardiovasculaire et la santé cardiaque, tandis que la marche, particulièrement à un rythme soutenu, peut également renforcer la santé cardiaque, mais de manière plus progressive.

Conclusion

En conclusion, la différence de dépense énergétique entre la course et la marche dépend de l’intensité et de la durée de l’exercice. Il reste que le choix entre ces deux activités devrait dépendre des objectifs individuels, du niveau de condition physique et des préférences personnelles et non être axé seulement sur l’exercice physique ayant la plus grande dépense calorique.

Quoi qu’il en soit, il peut être intéressant de consulter un kinésiologue, un spécialiste du mouvement humain, avant d’entreprendre un programme de course ou de marche afin d’assurer que l’activité soit adaptée à votre condition.

À propos de l’auteur :

Cet article a été composé par Jordan Dufour-Lapointe, kinésiologue depuis 2014 .

Nouvelles Nomade

En savoir plus

Hypertension artérielle et activité physique : un autre couple parfait?

  • Conseils

Diabète de type 2 et activité physique : le couple parfait?

  • Conseils

Marcher ou courir ?

  • Conseils

+581 890-9520