SPÉCIALITÉ : Physiothérapie à domicile pour personnes âgées

En savoir plus
Accueil Raisons de consultation Chirurgie ligamentaire au geno…

Chirurgie ligamentaire au genou : Réparation du ligament croisé antérieur (LCA)

bg
bg

Descriptif

Vous avez subi une rupture du ligament croisé antérieur (LCA) ? Vous éprouvez une douleur aiguë au genou, une sensation d’instabilité, et une incapacité à supporter le poids sur votre jambe ?

Laissez-nous vous accompagner dans la rééducation de votre déchirure du ligament croisé antérieur. Grâce à une prise en charge personnalisée incluant des exercices ciblés, des conseils adaptés et un encadrement complet, nous vous aiderons à retrouver votre mobilité et à renforcer votre genou de manière optimale.

Chirurgie ligamentaire au genou : Réparation du ligament croisé antérieur (LCA)

À propos de l’autrice :

Cet article a été composé par Émilie Vachon, physiothérapeute en pratique depuis 2006.

En quoi consiste la réparation du ligament croisé antérieur (LCA)?

La réparation du ligament croisé antérieur (LCA) au genou, plus précisément appelée reconstruction du LCA, est une intervention chirurgicale visant à réparer un ligament déchiré dans le genou. Le LCA est l’un des principaux ligaments stabilisateurs du genou. Reliant le fémur au tibia, il empêche le tibia de glisser vers l’avant par rapport au fémur et s’oppose aussi à la rotation interne du tibia par rapport au fémur.

Pourquoi reconstruire un LCA?

Une reconstruction du LCA est généralement nécessaire lorsqu’une déchirure du ligament entraîne :

– Une instabilité significative du genou (dérobade du genou à répétition).

– Une douleur persistante.

– Une difficulté à effectuer des activités quotidiennes ou sportives.

Les déchirures du LCA sont souvent causées par des mouvements brusques, tels que des changements de direction rapides, des arrêts soudains ou des impacts directs au genou, lesquels sont courants dans les sports comme le football, le soccer, le basketball et le ski.

En quoi consiste une reconstruction de LCA?

1. Anesthésie : Le patient est placé sous anesthésie générale ou anesthésie régionale.

2. Préparation du site donneur : Le chirurgien prélève un greffon pour remplacer le LCA déchiré. Ce greffon peut provenir du tendon rotulien ou des tendons des ischio-jambiers du patient (autogreffe) ou d’un donneur (allogreffe).

3. Incisions et arthroscopie : Le chirurgien fait de petites incisions autour du genou et insère un arthroscope (un tube fin muni d’une caméra) pour visualiser l’intérieur du genou.

4. Retrait du ligament endommagé : Le LCA déchiré est retiré et des tunnels osseux sont percés dans le tibia et le fémur pour placer le nouveau greffon.

5. Fixation du greffon : Le greffon est passé à travers les tunnels osseux et fixé en place avec des vis ou d’autres dispositifs de fixation pour imiter la fonction du LCA d’origine.

6. Fermeture : Les incisions sont fermées avec des sutures ou des agrafes, et un pansement est appliqué.

Comment la physiothérapie peut-elle m'aider après l’opération?

La physiothérapie après une reconstruction du LCA est cruciale pour une récupération réussie et comprend plusieurs phases :


  1. Phase initiale
    (0-2 semaines) :

   – Réduire la douleur et l’inflammation (exercices circulatoires, glace, massage de la cicatrice).

   – Encadrer l’utilisation de l’attelle et des béquilles (pour respecter les recommandations concernant la mise en charge autorisée sur la jambe opérée).

   – Commencer des exercices de mobilisation passive pour maintenir la mobilité de l’articulation et débuter certains exercices de renforcement (muscles de la hanche, mollet et quadriceps).


  1. Phase intermédiaire
    (2-6 semaines) :

   – Progression des exercices de renforcement musculaire pour les quadriceps, ischio-jambiers et muscles de la hanche, introduction des exercices proprioceptifs et d’équilibre pour améliorer la stabilité du genou.

   – Augmenter graduellement la charge sur le genou (ajuster et sevrer progressivement l’accessoire de marche selon le cas).

   – Améliorer les amplitudes de mouvement.


  1. Phase de rééducation avancée
    (6-12 semaines) :

   – Poursuivre le renforcement musculaire et progresser les exercices (début possible de l’entrainement en salle selon recommandations).

   – Progresser les exercices d’équilibre et de proprioception.

   – Commencer des activités fonctionnelles plus spécifiques en fonction des besoins individuels.


  1. Phase de retour aux activités sportives
    (3-6 mois) :

   – Reprise progressive des activités sportives sous supervision et selon les résultats aux tests cliniques.

   – Programmes de prévention des blessures pour éviter une récidive. 


La physiothérapie après une reconstruction du LCA est essentielle pour restaurer la force, la mobilité et la stabilité du genou. Elle permet aux patients de reprendre leurs activités quotidiennes et sportives en toute sécurité, tout en minimisant les risques de nouvelles blessures.

À propos de l’autrice :

Cet article a été composé par Émilie Vachon, physiothérapeute en pratique depuis 2006.

Nos professionnels qualifiés pour cette problématique

Aymeric Averlant
Physiothérapeute

Expertises

  • Douleurs et blessures communes
  • Douleurs et blessures chez le musicien
  • Douleurs chroniques variées (cou, dos, etc.)
  • Chutes, troubles de l’équilibre et de l’autonomie (personnes âgées)
Simon Jean-Pineault
Physiothérapeute

Expertises

  • Douleurs et blessures communes
  • Vertiges et étourdissements
  • Commotions cérébrales, maux de tête
  • Puncture physiothérapique avec aiguilles sèches (PPAS)
  • Réadaptation spécialisée pour sportifs de tout niveau
Émilie Vachon
Physiothérapeute, graduée du Micro-programme en rééducation périnéale et pelvienne

Expertises

  • Douleurs et blessures communes
  • Rééducation périnéale et pelvienne (femmes)
  • Physiothérapie pédiatrique (bébés)
  • Douleurs chroniques variées
Gabriel Flamand
Physiothérapeute, certifié en approche McKenzie MDT

Expertises

  • Douleurs et blessures communes
  • Approche McKenzie – Mechanical Diagnosis and Therapy
  • Hernies discales, blocages et douleurs au dos, au cou, sciatiques
  • Douleurs chroniques variées
  • Chutes, troubles de l’équilibre et de l’autonomie (personnes âgées)
Jérémie Lanthier-Plante
Physiothérapeute, FCAMPT, M.ClSc

Expertises

  • Douleurs et blessures communes
  • Maux de tête, vertiges et étourdissements
  • Engourdissements et picotements dans les membres
  • Puncture physiothérapique avec aiguilles sèches (PPAS)
  • Douleurs chroniques variées
Mathieu Foster
Physiothérapeute du sport et kinésiologue, certifié positionnement cycliste BikePT bronze

Expertises

  • Douleurs et blessures communes
  • Blessures traumatiques
  • Suivis post-opératoires aux genoux
  • Positionnement cycliste
  • Puncture physiothérapique avec aiguilles sèches (PPAS)
  • Réadaptation spécialisée pour sportifs de tout niveau
Vicky Bouchard
Technologue en physiothérapie

Expertises

  • Douleurs et blessures communes
  • Réadaptation post-opératoire
  • Chutes, troubles de l’équilibre et de l’autonomie (personnes âgées)
  • Classes d’exercices en groupe

+581 890-9520