SPÉCIALITÉ : Physiothérapie à domicile pour personnes âgées

En savoir plus
bg
bg

Descriptif

Vous souffrez de douleurs à la tête, à la colonne vertébrale ou dans un membre? Qu’elle soit aiguë (récente) ou chronique (persistante), nous sommes en mesure de vous aider à la résorber.

Les problématiques douloureuses sont la principale raison de consultation en physiothérapie. La douleur musculosquelettique récente apparaît en grande majorité suite à une cause mécanique précise tel qu’un trauma, une mauvaise posture prolongée, des mouvements répétitifs ou une surcharge mécanique sur certains tissus. Celle-ci se résorbe souvent en quelques jours ou semaines.

Le phénomène peut toutefois devenir persistant pour différentes raisons. Certains facteurs tels que la gravité initiale de la blessure, le temps entre la douleur initiale et la consultation, l’âge, les facteurs psychosociaux, le niveau de santé global, ainsi que l’historique de blessure peuvent contribuer à limiter l’évolution favorable d’une condition.

Voici plusieurs zones ou articulations qui peuvent être affectés par la douleur et qui pourraient nécessiter des soins en physiothérapie.

DOULEURS AIGUËS ET PERSISTANTES

Tête

Commotion cérébrale ou traumatisme cranio-cérébral léger (TCCL) : Une commotion cérébrale est une altération transitoire de la fonction cérébrale due à un impact direct ou indirect sur la tête, avec des symptômes pouvant inclure des maux de tête, des étourdissements, de la fatigue et une altération temporaire des fonctions cognitives.

Maux de tête ou céphalée de tension : Une céphalée de tension est une douleur légère à modérée ressentie autour de la tête ou du cou, souvent décrite comme une sensation de serrement ou de pression, et généralement causée par le stress, la tension musculaire ou la posture.

Maux de tête ou céphalée cervicogénique : Une céphalée cervicogénique est une douleur persistante localisée à la tête, souvent unilatérale, déclenchée par des problèmes au niveau du cou tels que des tensions musculaires, des blessures ou des anomalies structurelles de la colonne cervicale.

Pour en savoir plus sur l'une de ces conditions, cliquez sur son titre souligné.

Cervical (cou)

Hernie discale cervicale : Une hernie cervicale est une atteinte du disque intervertébral dans la région du cou, pouvant exercer une pression sur les nerfs voisins et entraîner des symptômes tels que des douleurs, des engourdissements ou des faiblesses dans les bras ou les mains.

Entorse cervicale : Une entorse cervicale est une blessure aux ligaments du cou souvent causée par un mouvement brusque, entraînant une douleur et une raideur dans la région cervicale.

Arthrose cervicale : L’arthrose cervicale est une affection dégénérative des articulations de la colonne cervicale, caractérisée par une usure du cartilage entrainant des symptômes tels que des douleurs au cou, des raideurs et parfois des sensations de picotements ou de faiblesse dans les bras.

Douleurs mécaniques cervicales et torticolis : Les douleurs mécaniques cervicales ou torticolis désignent une altération de la mobilité et de la fonction des articulations de la région cervicale, pouvant provoquer des douleurs, des raideurs et une diminution de la fonctionnalité du cou.

Cervicobrachialgie : La cervicobrachialgie est une douleur qui se propage depuis la région cervicale jusqu’au bras, souvent causée par des problèmes au niveau des vertèbres cervicales ou des nerfs cervicaux, et pouvant être accompagnée de sensations de picotements, engourdissements ou faiblesses dans le bras.

Pour en savoir plus sur l'une de ces conditions, cliquez sur son titre souligné.

Dorsal (haut du dos), thorax et côtes

Douleurs mécanique dorso-costales : Les douleurs mécaniques dorso-costales désignent une altération de la mobilité et de la fonction des articulations de la région dorsale et des côtes, pouvant provoquer des douleurs, des raideurs et une diminution de la fonctionnalité du tronc.

Costochondrite et douleurs sternales : La costochondrite est une inflammation douloureuse des cartilages qui relient les côtes au sternum, provoquant des douleurs thoraciques, particulièrement lors de mouvements ou de pressions sur la cage thoracique.

Spasmes musculaires : Le spasme musculaire dorsal est une contraction involontaire et prolongée des muscles du dos, souvent due à une tension excessive, à une posture incorrecte ou à une blessure, entraînant des douleurs et une raideur dans la région dorsale.

Pour en savoir plus sur l'une de ces conditions, cliquez sur son titre souligné.

Lombaire (bas du dos)

Entorse lombaire : L’entorse lombaire est une blessure aux ligaments ou aux muscles de la région lombaire, souvent causée par un mouvement brusque ou un soulèvement incorrect, provoquant des douleurs, une raideur et une diminution de la mobilité importante dans le bas du dos.

Hernie discale lombaire : L’hernie discale lombaire est une atteinte du disque intervertébral dans la région lombaire qui peut comprimer les nerfs voisins et provoquant des douleurs, des engourdissements ou des faiblesses dans les jambes ou les fesses.

Lombosciatalgie : La lombosciatalgie est une douleur qui se propage depuis la région lombaire le long du trajet du nerf sciatique, souvent due à une compression ou une irritation de ce nerf, et pouvant provoquer des douleurs, des engourdissements ou des picotements le long de la jambe jusqu’au pied.

Arthrose lombaire : L’arthrose lombaire est une affection dégénérative des articulations et des vertèbres de la région lombaire, caractérisée par une usure du cartilage entraînant des douleurs, une raideur et une diminution de la mobilité dans le bas du dos.

Douleurs mécaniques lombaires : La dysfonction mécanique lombaire désigne une altération de la mobilité ou de la fonction des articulations de la région lombaire, pouvant entraîner des douleurs, des raideurs et une diminution de la fonctionnalité dans le bas du dos.

Spondylolisthésis : Le spondylolisthésis est une condition où une vertèbre glisse en avant par rapport à la vertèbre en dessous, parfois causée par une fracture ou une dégénérescence des articulations intervertébrales, entraînant des douleurs lombaires, une raideur et parfois des symptômes neurologiques.

Pour en savoir plus sur l'une de ces conditions, cliquez sur son titre souligné.

Abdominaux et pelvis

Troubles du plancher pelvien : Les troubles du plancher pelvien sont des conditions de santé impliquant une altération de la fonction des muscles, des ligaments et des tissus conjonctifs qui soutiennent les organes pelviens, pouvant entraîner des symptômes tels que l’incontinence urinaire, les prolapsus d’organes pelviens et les douleurs pelviennes.

Claquage musculaire : Un claquage musculaire est une déchirure partielle ou complète des fibres musculaires, souvent due à un étirement excessif ou à une contraction violente, provoquant une douleur soudaine et une incapacité à utiliser le muscle affecté.

Dysfonction sacroiliaque : La dysfonction sacroiliaque est une altération de la mobilité ou de la stabilité des articulations situées entre le sacrum et l’ilium, pouvant provoquer des douleurs localisées dans le bas du dos, les fesses, le bassin ou les hanches.

Pubalgie (douleur au pubis) : La pubalgie est une douleur localisée dans la région pubienne, souvent associée à une surutilisation ou à des déséquilibres musculaires, fréquente chez les athlètes pratiquant des sports demandant des mouvements répétitifs ou un effort intense.

Pour en savoir plus sur l'une de ces conditions, cliquez sur son titre souligné.

Hanches, fesses et cuisses

Arthrose hanche : L’arthrose de la hanche est une condition dégénérative des articulations de la hanche, caractérisée par une usure du cartilage et des changements osseux, entraînant des douleurs, une raideur et une diminution de la mobilité dans la région de la hanche.

Lombosciatalgie : La lombosciatalgie est une douleur qui se propage depuis la région lombaire le long du trajet du nerf sciatique, souvent due à une compression ou une irritation de ce nerf, et pouvant provoquer des douleurs, des engourdissements ou des picotements le long de la jambe jusqu’au pied.

Claquage musculaire : Un claquage musculaire est une déchirure partielle ou complète des fibres musculaires, souvent due à un étirement excessif ou à une contraction violente, provoquant une douleur soudaine et une incapacité à utiliser le muscle affecté.

Abuttement fémoro-acétabulaire et/ou atteintes du labrum : L’abuttement fémoro-acétabulaire est une condition où il y a un contact anormal entre la tête du fémur et le bord de l’acétabulum (la cavité de l’os pelvien), pouvant entraîner des lésions du cartilage, du labrum et des douleurs dans la hanche.

Bursite hanche et/ou tendinopathie des fessiers : La tendinopathie des fessiers est une irritation ou une dégénérescence des tendons des muscles fessiers, souvent due à une surutilisation ou à des déséquilibres musculaires, provoquant des douleurs dans la région fessière et parfois une gêne lors de la marche ou de la montée d’escaliers.

Pour en savoir plus sur l'une de ces conditions, cliquez sur son titre souligné.

Genoux et mollets

Arthrose genou : L’arthrose du genou est une condition dégénérative des articulations caractérisée par la détérioration progressive du cartilage qui entraîne douleur, raideur et limitation des mouvements.

Tendinopathie au genou (quadriceps, patte d’oie) : La tendinopathie au genou désigne une condition caractérisée par une douleur et une irritation au niveau des tendons entourant l’articulation du genou, souvent causée par une surutilisation ou un traumatisme répété.

– Syndrome fémoro-patellaire : Le syndrome fémoro-patellaire est une condition où le cartilage sous la rotule s’irrite et provoque douleur et inconfort au pourtour de la rotule lors des mouvements de flexion et d’extension du genou.

– Syndrome de la bandelette ilio-tibiale : Le syndrome de la bandelette ilio-tibiale est une affection douloureuse du genou résultant de la friction répétée de la bandelette sur l’os du fémur, souvent associée à des activités sportives, et se manifestant par une douleur sur le côté externe du genou lors de la flexion et de l’extension.

Atteintes ligamentaires (entorse) : L’entorse au genou est une blessure traumatique résultant d’une torsion ou d’un étirement excessif des ligaments entourant l’articulation du genou, pouvant causer douleur, gonflement et instabilité articulaire.

Atteintes méniscales : L’atteinte méniscale au genou désigne une irritation ou lésion du ménisque, un cartilage en forme de croissant situé entre les os de la jambe, généralement causée par un mouvement brusque ou un traumatisme, entraînant souvent douleur, gonflement et limitation des mouvements articulaires.

Claquage musculaire : Un claquage musculaire est une déchirure partielle ou complète des fibres musculaires, souvent due à un étirement excessif ou à une contraction violente, provoquant une douleur soudaine et une incapacité à utiliser le muscle affecté.

Osgood-Schlatter : Le syndrome d’Osgood-Schlatter est une affection osseuse qui se manifeste généralement chez les adolescents, caractérisée par une douleur et une inflammation au niveau de la tubérosité tibiale antérieure due à une traction excessive des muscles du quadriceps.

Luxation, subluxation de la rotule : La subluxation ou luxation de la rotule est une condition où la rotule (patella) se déplace partiellement (subluxation) ou complètement (luxation) de sa position normale dans l’articulation du genou, entraînant une instabilité articulaire et parfois des douleurs aiguës.

Pour en savoir plus sur l'une de ces conditions, cliquez sur son titre souligné.

Chevilles et pieds

Entorse cheville : L’entorse de la cheville est une blessure traumatique résultant d’un étirement ou d’une torsion excessive des ligaments de la cheville, entraînant généralement douleur, gonflement et instabilité articulaire.

Fracture cheville ou pied : La fracture est une blessure osseuse souvent causée par un traumatisme direct. Celle-ci peut survenir dans la région de la cheville ou du pied lors une torsion excessive ou une chute, et se caractérise par douleur, gonflement et parfois déformation de la zone touchée.

Tendinopathie du tendon d’Achille : La tendinopathie d’Achille est une condition caractérisée par une irritation ou une dégénérescence du tendon d’Achille, provoquant généralement douleur et raideur au niveau du talon et du bas de la jambe.

Déchirure du tendon d’Achille : La déchirure du tendon d’Achille est une rupture partielle ou complète du tendon reliant le muscle du mollet à l’os du talon, généralement causée par un mouvement brusque ou un stress excessif, entraînant une douleur intense au niveau du talon, un gonflement et une difficulté à marcher.

Fasciite plantaire : La fasciite plantaire est une inflammation du fascia plantaire, le tissu conjonctif situé sous le pied, souvent causée par une surutilisation, un déséquilibre musculaire ou une tension excessive, et se manifestant par une douleur au talon ou à l’arche du pied, particulièrement intense lors des premiers pas le matin.

Métatarsalgie et névrôme de Morton : La métatarsalgie est une affection caractérisée par une douleur au niveau des têtes des métatarsiens (avant-pied), tandis que le névrome de Morton est une neuropathie résultant de la compression du nerf entre les têtes des métatarsiens, provoquant des douleurs, des engourdissements et parfois des sensations de brûlure dans les orteils.

Hallux Valgus (oignons aux pieds) : L’hallux valgus est une déformation du gros orteil caractérisée par une déviation latérale de celui-ci vers les autres orteils, souvent accompagnée d’une bosse osseuse sur le côté du pied, entraînant douleur, inflammation et difficulté à porter des chaussures ajustées.

Pour en savoir plus sur l'une de ces conditions, cliquez sur son titre souligné.

Épaules et bras

Tendinopathie de la coiffe des rotateurs et bursite à l’épaule : La tendinopathie de la coiffe des rotateurs est une affection impliquant une lésion ou une irritation des tendons entourant l’épaule, tandis que la bursite à l’épaule est une inflammation de la bourse séreuse, un petit sac rempli de liquide, qui agit comme un coussin entre l’os et les tendons de l’épaule, les deux conditions entraînant douleur, raideur et une diminution de la mobilité de l’épaule.

Luxation, subluxation et instabilité de l’épaule : L’instabilité à l’épaule désigne une condition où l’articulation de l’épaule présente une tendance à se déplacer de manière excessive sans nécessairement débarquer complètement. La subluxation et la luxation de l’épaule se réfèrent respectivement à une sortie partielle (subluxation) ou complète (luxation) de l’articulation de l’épaule, souvent causées par un traumatisme ou une instabilité chronique, entraînant douleur, perte de force et limitation de mouvement.

Entorse acromio-claviculaire : L’entorse acromio-claviculaire est une blessure traumatique impliquant un étirement ou une déchirure des ligaments reliant l’os de la clavicule à l’omoplate (acromion), généralement causée par une chute sur l’épaule ou un impact direct, provoquant douleur, gonflement et parfois une déformation visible de l’épaule.

Capsulite rétractile à l’épaule : La capsulite rétractile, aussi connue sous le nom d’épaule gelée, est une condition caractérisée par une inflammation et une contraction progressive de la capsule articulaire de l’épaule, entraînant une douleur sévère et une perte significative de mobilité articulaire.

Cervicobrachialgie : La cervicobrachialgie est une douleur qui se propage depuis la région cervicale jusqu’au bras, souvent causée par des problèmes au niveau des vertèbres cervicales ou des nerfs cervicaux, et pouvant être accompagnée de sensations de picotements, engourdissements ou faiblesses dans le bras.

Déchirure tendineuse à l’épaule (biceps, coiffe des rotateurs) : La déchirure tendineuse à l’épaule désigne une rupture partielle ou complète d’un ou plusieurs tendons entourant l’articulation de l’épaule, souvent causée par un traumatisme ou une surutilisation, entraînant une douleur, une faiblesse et une diminution de la fonctionnalité de l’épaule. Les atteintes communes sont la coiffe des rotateurs et la longue portion du biceps.

Pour en savoir plus sur l'une de ces conditions, cliquez sur son titre souligné.

Coudes et avant-bras

Épicondylite ou tennis elbow : L’épicondylite latérale, communément appelée tennis elbow, est une irritation des tendons à l’extérieur du coude, souvent causée par une surutilisation ou un mouvement répétitif, entraînant une douleur et une sensibilité lors de l’utilisation de la main et du poignet.

Épitrochléite ou golfer elbow : L’épitrochléite, également connue sous le nom de « golfer’s elbow », est une irritation des tendons à l’intérieur du coude, souvent due à une surutilisation ou à des mouvements répétitifs, entraînant une douleur et une sensibilité à l’intérieur du coude, notamment lors de la flexion et de la rotation du poignet.

Entorse au coude : L’entorse au coude est une blessure traumatique résultant d’une torsion ou d’une hyperextension excessive des ligaments entourant l’articulation du coude, pouvant entraîner douleur, gonflement et limitation de mouvement.

Bursite au coude : La bursite au coude est une inflammation de la bourse séreuse, un petit sac rempli de liquide, située près de l’articulation du coude, souvent due à une surutilisation, une pression prolongée ou un traumatisme, provoquant douleur, gonflement important et sensibilité à l’articulation du coude.

Pour en savoir plus sur l'une de ces conditions, cliquez sur son titre souligné.

Poignets et mains

Ténosynovite de De Quervain : La ténosynovite de Quervain est une inflammation des tendons situés à la base du pouce, souvent due à des mouvements répétitifs ou une surutilisation, provoquant douleur et gonflement le long du poignet et du pouce.

Tunnel carpien : Le syndrome du canal carpien est une condition où le nerf médian est comprimé dans le canal carpien du poignet, provoquant des symptômes tels que douleur, engourdissement et faiblesse dans la main et les doigts.

Entorse poignet et doigts : L’entorse est une blessure qui résulte d’une étirement excessif ou d’une torsion des ligaments. Elle peut survenir autour des articulations du poignet ou des doigts, entraînant généralement douleur, gonflement et diminution de la mobilité.

Fracture poignet et doigts : La fracture est une blessure osseuse souvent causée par un traumatisme direct. Celle-ci peut survenir dans la région du poignet ou des doigts lors d’une chute ou impact, et se caractérise par douleur, gonflement et parfois déformation de la zone touchée.

Tendinopathie poignet : La tendinopathie du poignet est une condition caractérisée par une irritation, une inflammation ou une dégénérescence des tendons entourant l’articulation du poignet, souvent causée par une surutilisation ou des mouvements répétitifs, entraînant douleur, raideur et diminution de la force dans la main et le poignet.

Arthrose ou arthrite rhumatoïde main : L’arthrose de la main est une condition dégénérative des articulations caractérisée par la détérioration progressive du cartilage et l’usure des articulations, tandis que la polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune qui provoque une inflammation chronique des articulations, entraînant douleur, raideur et gonflement dans plusieurs articulations, y compris celles des mains.

Contracture de Dupuytren : Les contractures de Dupuytren sont une condition où des nodules fibreux se forment dans la paume de la main, entraînant une contraction progressive des doigts, principalement le petit et l’annulaire, limitant ainsi leur mouvement.

Pour en savoir plus sur l'une de ces conditions, cliquez sur son titre souligné.

Traitement de la douleur musculosquelettique

Sachez que nos thérapeutes peuvent vous aider dans la résorption/gestion de vos douleurs, qu’elles soient récentes ou persistantes, grâce à différents outils cliniques adaptés selon vos besoins.

Vous voulez en savoir plus sur nos approches de traitements ?

Vous voulez savoir comment se déroule une séance d’évaluation en physiothérapie vestibulaire ? Lisez sur nos approches de traitement en cliquant sur celles-ci :

+581 890-9520